• La "Boucle de l'habitude"

     La Corde Invisible

    La Corde Invisible

              Un paysan, avec trois de ses ânes se rendait au marché pour vendre sa récolte.
    La ville était loin et il lui faudrait plusieurs jours pour l’atteindre. Le premier soir, il s’arrête pour camper, non loin de la grotte d’un vieil ermite.

              Au moment d’attacher son dernier âne, il s’aperçoit qu’il lui manque une corde. Si je ne l’attache pas, se dit-il, demain, il  se sera sauvé dans la montagne. Il monte sur son âne, après avoir solidement attaché les deux autres et prend la direction de la grotte. Arrivé, il demande au vieil homme s’il n’aurait pas une corde à lui donner.

              Le vieillard avait depuis longtemps fait vœux de pauvreté et n’avait pas la moindre corde. Cependant, il s’adressa au paysan et lui dit : « Retourne à ton campement et comme chaque jour fais le geste de passer une corde autour du cou de ton âne et n’oublie pas de feindre de l’attacher à un arbre. »

    Un peu perplexe, le paysan fit tout de même ce que lui avait conseillé l’ermite. Le lendemain, dès son réveil, le premier regard de l’homme fut pour son âne.

    Il était toujours là !

    Après avoir chargé les trois baudets, il décide de se mettre en route, mais là, il eut beau faire, tirer sur son âne, le pousser, rien n’y fit. La bête refusait de bouger.

    Désespéré, il retourne voir l’ermite et lui raconte sa mésaventure.
    « As-tu pensé à enlever la corde ? » lui demanda-t-il.
    « Mais il n’y a pas de corde ! » répondit le paysan.
    « Pour toi oui mais pour l’âne… »
    Le paysan retourne au campement et d’un ample mouvement, il mime le geste de retirer la corde.
    Et l’âne le suit sans aucune résistance.

    La Corde InvisibleNe nous moquons pas de cet âne…

    Ne sommes-nous pas, nous aussi, esclave de nos habitudes,

    pire, esclave de nos habitudes mentales ?

    Demandez-vous quelle corde invisible

    vous empêche de progresser…

    Ne nous moquons pas de cet âne !
    Nous oublions que nous sommes également prisonniers de nos manières et habitudes de penser, de ressentir, de faire, ou parfois même, esclaves de nos croyances !

    Demandons-nous donc quelles sont les cordes invisibles qui nous empêchent de nous exprimer, de vivre, de nous épanouir et de progresser…

     

    La "Boucle de l'habitude"

               Mon père me disait souvent que 'nous sommes des créatures d'habitudes'.

              Je crois qu'en fin de compte, il avait raison !

               Lui-même avait une routine spécifique pour démarrer et pour clôturer sa journée, toujours à l'heure pour le départ comme pour la rentrée... Nous voulons parfois mettre un peu d'ordre dans notre propre vie. Mais souvent, nos habitudes deviennent “une routine” et on perd de vue le but initial que l'on avait.

                Pour la majorité, nos habitudes, sont inconscientes. Elles sont sur le mode auto-pilote et nous ne nous rendons pas compte qu’elles nous dirigent. En soi, ça n’est pas très embêtant lorsque ces habitudes nous sont utiles, mais là où cela devient franchement ennuyeux, c’est que certaines de ces habitudes sont au contraire néfastes pour nous-mêmes ou pour les autres, voire même pour notre planète.

    Dans tous les cas, vivre ainsi est comme vivre dans l’obscurité. Nous sommes esclaves de nos habitudes, de notre conditionnement, de nos pensées et de nos émotions.

     

    « Test ConsolantLe Docteur légendaire »

  • Commentaires

    2
    Jeudi 30 Janvier 2014 à 08:29
    1
    Mardi 28 Janvier 2014 à 05:19

    Bonjour  HAMDIBEY

     Dernier mardi du mois

    Sans regret de le voir

    Nous approcher de février

    Et en espérant avoir un goût d'hiver

    Une météo pour aujourd'hui

    Loin d'être aguichante

    pluie et vent font partie du menu

    après un lundi après midi de rêve

    un mardi  a votre convenance

     mes Amitiés 

     

    J-G-R-C-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :