• Vieillir l'esprit en paix !

    Vieillir l'esprit en paix !

    Vieillir l'esprit en paix !

    Vieillir l'esprit en paix !

               Le monde est né d'hier, il commence aujourd'hui et renaîtra demain. Nous parlons naturellement de prévenir les marques du temps. Si la vieillesse est un naufrage, alors je donne ma langue au chat. La vie ne serait finalement que ce grand voyage dans le temps où nous traversons d'âge en âge, pour mieux glisser, sur la pente irréversible du temps. Il est vrai que nous nous amenuisons avec le temps rapport au fonctionnement et aux apparences de notre corps. Mais ce serait bien un comble de laisser aux émotions faciles le soin de traiter de la chose. Et pourtant, la vieillesse en a frappé plus d'un depuis la jeunesse de l'espèce. Des études récentes révèlent que lorsque nous ne mourrons pas, nous vieillissons. Mais on meurt à tous les âges, on est malade en été comme en hiver, on déprime à n'importe quel moment de sa vie, les crétins se retrouvent fréquemment et partout dans la colonne de la vie et j'ai connu trop de vieux et de vieilles qui rebondissaient mieux que certains jeunes prématurément épuisés. La valeur du temps s'annule dans notre esprit, J'en connais, décédés un peu tôt, qui aurait tout donné pour vieillir en paix. La sensibilité de la durée d'une vie n'existe tout simplement pas. La valeur du temps s'annule depuis que, tout ce qui dure perd des plumes. On peut cacher ses rides, coloré ses cheveux gris, soigner son premier mal de dos, celui pour qui la beauté se résume toute entière au look de la jeunesse.

              On peut s’en réjouir maintenant, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter et il est loin le temps où les centenaires étaient des exemples de longévité exceptionnelle. Ceci dit, vivre très vieux mais : "Nous devons apprendre, vieillir en sécurité, en bonne santé , en paix et en beauté entourée d'amour"... Je ne dis pas que vieillir est agréable. Personne ne se vante de son grand âge, la durée n'en impose plus. Nous ne préparons pas notre vieillissement. Nous préparons notre retraite comme on prépare ses vacances mais nul n'envisage réellement sa vieillesse. Nous la nions plutôt, nous la craignons et nous renouvelons les mots pour cacher nos frayeurs : âge d'or, troisième âge et autres inepties. Comme si le mot vieillard était déjà trop vieux.

              Je crains la maladie, la pauvreté, je crains le scandale de la souffrance et de la perte. Mais je ne crains pas mon âge et tous les âges que j'atteindrai. Je me propose d'embrasser chacune des années qui me seront données. Avec une canne en merisier que je lèverai au ciel, je clamerai mon grand âge sur tous les toits de la ville et je serai le premier responsable de ma fierté, si Dieu me prête l'amour et la santé.

              La tranquillité d’esprit, ça vaut bien ça! Nous devrions respecter nos vieux parce qu'ils sont vieux, un point c'est tout. Les vieux sont des encyclopédies et des monuments, des âmes sculptées par le temps. Les vieux sont des témoins principaux. Ils représentent le temps Celui qui domine le temps nous domine tous.. J'espère ma vieillesse comme j'ai espéré toute ma vie.

    Laissez-moi vieillir en paix! "Si jeunesse revenait un jour, je lui raconterais ce que la vieillesse m'a fait subir"  poète arabe Abū al-ʿAtāhiyya (أبو العتاهية)

    ألا لَيْتَ الشَّبَابُ يَعُودُ يَوماً ..فأُخْبِرهُ بِمَا فَعَلَ المَشِيْبُ أبو العتاهية

    "La vieillesse est une bénédiction, qui couronne les doux souvenirs de la jeunesse".

    HamdibeyVieillir l'esprit en paix !

    Vieillir l'esprit en paix !   

     

    Vieillir l'esprit en paix !

     

    « Pigeonner..!L'AMOUR ÇA SE FÊTE AUSSI ! »

  • Commentaires

    13
    Lundi 11 Février 2013 à 03:55

    BONJOUR  HAMDIBEY


    BON DEBUT DE SEMAINE


    AMICALEMENT



        le Briard         Breton     



       56MELDIX77   

    12
    Dimanche 10 Février 2013 à 08:44

    j'espère sincèrement que tout va rapidement s'arranger pour ce grand pays de liberté qui ne mérite pas ce qui lui arrive;

    la liberté se construit et c'est parfois long et douloureux;

    bon diamche;

    11
    Dimanche 10 Février 2013 à 05:06

    BONJOUR HAMDIBEY


    UNE SITUATION BIEN DELICATE


    QUI NE DEMANDE QU'UN RAPPROCHEMENT DE PAIX


    A L'INTERIEUR ET AUSSI VERS L'EXTERIEUR



    AMICALEMENT 



        le Briard         Breton     



       56MELDIX77   

    10
    Samedi 9 Février 2013 à 08:50

    Bonjour Hamdibey,encore de la grisaille chez nous,journée farniente !! Passes un bon samedi,bises

    9
    Samedi 9 Février 2013 à 08:33

    salam Akhi HAMDI je suis de tout coeur avec vous quel bas monde où est cette paix on va de l'arrière et tout va de travers

    j'ai vu ceci sur toutes les chines marocaines sur euronews aussi et sur plusieurs chqines arabes et françaises

    Où va t'on dans quel monde nous vivons haine et méchanceté

    Pourquoi tant de haine tnt de mal

    Tout le monde condamne ce massacre 

    Même le Maroc a envoyé une délégation sur place

    La illaha illa Allah,
    mohammad rassoul Allah,   
    salawato Allah alayhi wa salamoh,

    Allahou akbar 

    La Turquie condamne fermement l’attaque odieuse et confirme son soutien

     

    8
    Samedi 9 Février 2013 à 04:26

    BONJOUR   HAMDIBEY




    CITATION CELEBRE  09/02/2013


    AMI CALEMENT


        le Briard         Breton     


       56MELDIX77   



    AVEC LA PHOTO 





     


     


    7
    Vendredi 8 Février 2013 à 20:42

    je passe te dire une bonne soirée ...ici la neige fondante tombe mais il annonce 5 cm pour demain car il va geler cette nuit ...

    je te souhaite bonne fin de semaine ...ici beaucoup de gens sont partis en vacances la ville est morte ... tous partis au sky en France :)

    ici c'est les congés de carnaval mais j'ai entendu que c'est pas les même date chez vous .....

     prend soin de toi et que ta nuit soit douce et chaude ....

    “Mine is the night, with all her stars.”        - Edward Young

    Quand la lune apparaît

    Quand la lune apparaît dans la brume des plaines,
    Quand l'ombre émue a l'air de retrouver la voix,
    Lorsque le soir emplit de frissons et d'haleines
    Les pâles ténèbres des bois,

    Quand le boeuf rentre avec sa clochette sonore
    Pareil au vieux poète, accablé, triste et beau,
    Dont la pensée au fond de l'ombre tinte encore
    Devant la porte du tombeau,

    Si tu veux, nous irons errer dans les vallées,
    Nous marcherons dans l'herbe à pas silencieux,
    Et nous regarderons les voûtes étoilées.
    C'est dans les champs qu'on voit les cieux !

    Nous nous promènerons dans les campagnes vertes ;
    Nous pencherons, pleurant ce qui s'évanouit,
    Nos âmes ici-bas par le malheur ouvertes,
    Sur les fleurs qui s'ouvrent la nuit !

    Nous parlerons tout bas des choses infinies.
    Tout est grand, tout est doux, quoique tout soit obscur !
    Nous ouvrirons nos coeurs aux sombres harmonies
    Qui tombent du profond azur !

    C'est l'heure où l'astre brille, où rayonnent les femmes !
    Ta beauté vague et pâle éblouira mes yeux.
    Rêveurs, nous mêlerons le trouble de nos âmes
    A la sérénité des cieux !

    La calme et sombre nuit ne fait qu'une prière
    De toutes les rumeurs de la nuit et du jour,
    Nous, de tous les tourments de cette vie amère
    Nous ne ferons que de l'amour !

    Victor Hugo, Toute la lyre.

     

    6
    Vendredi 8 Février 2013 à 10:35

    Salam akhi HAMDI

    Joumu3a moubaraqa bel khair wa afrah wa saha wa salama

    très belle article et je suis du même avis que Linda El Lobo

    <table style="margin: 0px; padding: 0px; color: #222222; font-family: Arial, Verdana, Helvetica, sans-serif; font-size: 12px;" width="10" height="10"> <tbody style="margin: 0px; padding: 0px;"> <tr style="margin: 0px; padding: 0px;"> <td style="margin: 0px; padding: 0px;"></td> </tr> </tbody> </table>

    Lorsque tu seras vieux...
    Rosemonde Gérard (1871-1953 )

    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, 
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
    Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
    Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants. 
    Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
    Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
    Et je te sourirai tout en branlant la tête,
    Et nous ferons un couple adorable de vieux.

    Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
    Avec de petits yeux attendris et brillants,
    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

    Sur le banc familier, tout verdâtre de mousse,
    Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer;
    Nous aurons une joie attendrie et très douce,
    La phrase finissant souvent par un baiser.

    Combien de fois jadis j'ai pu dire : «Je t'aime!»
    Alors, avec grand soin, nous le recompterons.
    Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
    De petits riens exquis dont nous radoterons.

    Un rayon descendra, d'une caresse douce,
    Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
    Quand, sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
    Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

    Et, comme chaque jour je t'aime davantage,
    Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
    Qu'importeront alors les rides du visage,
    Si les mêmes rosiers parfument le chemin?

    Songe à tous les printemps qui dans nos coeurs s'entassent
    Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.
    Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
    Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens; 

    C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
    Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,
    Car, vois-tu, chaque jour je t'aime davantage
    Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain!

    En ce cher amour qui passe comme un rêve
    Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,
    Retenir, s'il se peut, l'impression trop brève,
    Pour le ressavourer plus tard avec lenteur.
    J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare
    Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours.

    Je serais riche alors d'une richesse rare,
    J'aurais gardé tout l'or de mes jeunes amours,
    Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève
    Ma mémoire parfois me rendra la douceur;
    Car de ce cher amour qui passe comme un rêve
     J'aurais tout conservé dans le fond de mon coeur. 

    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
    Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
    Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.

    Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
    Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
    Et je te sourirai tout en branlant la tête,
    Et tu me parleras d'amour en chevrotant.

    Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
    Avec des yeux remplis des pleurs de nos vingt ans...
    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs!

     

    5
    Vendredi 8 Février 2013 à 05:21


    BONJOUR  HAMDIBEY


      UNE NOUVELLE QUI REJOINT LES ANCIENNES


    AINSI SONT FAITES LES SEMAINES


    QUI PASSENT A GRANDE VITESSE


    DANS LA LIESSE OU BIEN LE STRESS


    BON VENDREDI


     AMICALEMENT


     


        le Briard         Breton     


     


       56MELDIX77   

    4
    Jeudi 7 Février 2013 à 18:42

    dans ce monde je voudrais pas avoir 20 ans ... encore moins naitre maintenant ... je voudrais méme étre + vieille ....

    passe une douce soirée , gros bisous et a demain ....

    .

    3
    Jeudi 7 Février 2013 à 08:19

    Bonjour Hamdibey,il faut bien accepter de vieillir !!!!Bon jeudi,bisous

    2
    Jeudi 7 Février 2013 à 05:58

    acceptons la vie tout simplement

    amicalement

    Claude

    1
    Jeudi 7 Février 2013 à 05:07

    BONJOUR  HAMDIBEY


    ETRE ET NE PLUS ETRE


    UNE ROUE QUI NE SAIT QUE TOURNER


    DANS LE MEME SENS


    AINSI VA LA VIE


    AMICALEMENT


     


        le Briard         Breton     


       56MELDIX77   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :